//

Histoire

Mardi - 04/01/2011 02:25

 

    Les recherches archéologiques à Hội An ont prouvé qu’il y a plus de 2000 ans, Hội An était un port embryonnaire du peuple Sa Huỳnh. Par les trouvailles des fouilles archéologiques des sites d’habitation et des cimetières du peuple Sa Huỳnh, nous savons que ce peupleavait un processus d’échange économique et culturel avec les autres peuples surtout les chinois de la dynastie des Hán. Du II au XV sciècle, Hội An était la terre du royaume Champa. Dans ce temps, Hội An était un port commercial prospère, bien développé et célèbre en Asie.Les bateaux de commerce chinoirs et arabes y sont venus. D’après les documents anciens, pendant longtemps, la cité et le port Lâm Ấp ( Hội An maintenant) jouaitle pluus important rôle dán la création et la prospèrité de Trà Kiệu et Mỹ Sơn (la capitale et le complexe de temples et de tours du royaume Champa). De plus les reliques de la civilisation Cham à Hội An attestent qu’il y avait ici un port de Cham au commerce maritime prospère... A cause de la situation géographique et des conditions favorables intérieures et extérieures, Hội An a ressuscité et s’est développé rapidement aux XVI, XVII, XVIII et XIX siècle, Le port de Hội An et “ la route de la soie” et la route de la céramique sur la mer attiraient beaucoup de bateaux commerciaux de la Chine, du Japon, de lInde, de la  Thailande, du Portugal, de la Hollande, de l’Angleterre, de la France...Ils étaient si nombreux “qu’ils formaient une forêt de mâts sur la rivière” (Thích Ðại Sán l’a écrit dans ses mémoires d’outre-mer) et les produits si abondants que “les commercants pouvaient trouver ce qu’ils voulaient” et que “même des centaines de grands bateaux à voile n’auraient pu tout transporter en même temps” (Lê Quý Ðôn l’a écrit dans Phủ Biên Tạp Lục). Ainsi, en ce temps là Hội An était un port international de commerce, le plus développé dans le pays et dans l’Asie du Sud-Est, la base économique importante des seigneurs et des rois de Nguyễn au sud Vietnam.

    Vers la fin du XIX siècle, à cause de plusieurs conditions défavorables, “le port de bateaux à voile de Hội An” déclinait deplus  en plus et cédait son rôle historique au “jeune port industriel de Ðà Nẵng”. Pendant 117 ans (1858-1975) de la longue résistance contre les envahisseurs étrangers des milliers de Hoianais ont sacrifié leurs vies pour l’indépendance et l’unification du pays. Beaucoup d’entre eux ont été nommés “héros” et héroine”. Le 28, Aout, 1998, le gouvernement central du Vietnam a nommé Hội An “ville héroique des forces armées”. Le 4 Décembre 1999, l’UNESCO a inscrit Hoi An dans la liste des patrimoines du monde. Le 24 Aout 2000, le gouvernement central du Vietnam a nommé encore une fois Hội An “ville héroique du labeur”.


 

Notes de cet article: 59 avec 13 votes
Classe: 4.5 - 13 Vote
Cliquez sur les étoiles pour évaluer

  Commentaires des lecteurs

Code de sécurité   

Articles plus récents

Articles plus anciens